samedi 20 décembre 2014

Traité à tort pendant 10 ans pour une maladie d'Alzheimer

"Âgé d’une quarantaine d’années, un homme avait été diagnostiqué Alzheimer, puis traité pour cette maladie. Ce n’est que dix ans plus tard que l’erreur a été découverte. ">"Traité à tort pendant 10 ans pour une maladie d'Alzheimer" Pendant près d'une décennie, il a été soigné comme s’il était atteint de la maladie d’Alzheimer, alors que ce n’était pas le cas. Cette histoire tragique que raconte le Républicain Lorrain, est celle d’un homme, René, aujourd’hui âgé d’une cinquantaine d’années, qui a préféré gardé l’anonymat. Lorsque le diagnostic est tombé, en 2004, sa femme et lui avaient décidé de ne pas en parler à leur entourage, par peur de leur regard. René avait de « brèves pertes de mémoire », rapporte leRépublicain Lorrain. Déprimé par ces problèmes, il a alors entrepris d’aller consulter. À l’hôpital de Marange-Silvange (Moselle) dans un premier temps, puis à l’hôpital Central de Nancy. Le diagnostic tombe comme un couperet. Déclaré inapte, René perd son emploi. Sa femme tombe en dépression, lui s’enferme dans ce qu’il croit être cette terrible maladie.

 René est soigné. Au fur et à mesure des années, son état reste étonnamment stable. Ce n’est qu’en 2012, que la remplaçante de son neurologue habituel, parti à la retraite, va découvrir le pot aux roses. Se rendant compte que René ne souffre pas d’Alzheimer, elle lui fait stopper le traitement. L’ancien malade mettra deux ans environ avant d’être tout à fait rassuré sur ce changement de diagnostic : ses absences provenaient d’anciens traumatismes crâniens, a-t-il expliqué auRépublicain Lorrain.

en  voilà un qui aura besoin d'une aide efficace!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire