lundi 26 décembre 2016

Non, la médecine ne me manquera pas

Des patients  me demandent si la médecine ne va pas me manquer, si je compte fébrilement  les jours avant de me reposer enfin. 

Non, la médecine telle qu'elle est conçue actuellement ne me manquera pas, la non-reconnaissance des médecins alternatives me lasse. Le règne du tout-chimique me fatigue, et la Sécu en plus avec sa logique comptable pure m'ont usée. Fini, basta! 
Je réserverai mon art pour les victimes qui ont bien besoin qu'on les défende. 

 Les patients, je ne compte pas les jours qui me restent "à vous supporter", ce n'est pas le problème, les patients c'est le côté passionnant de la médecine, ce n'est sûrement pas  compter avec appréhension le nombre de jours d'arrêts que l'on a effectués depuis le matin en espérant vainement que les prochains patients n'auront pas besoin d'un arrêt de travail, ça c'est du n'importe quoi. Pourtant c'est ce qu'on me demande de faire dorénavant. 

Le soleil de Guadeloupe me convient mieux.

2 commentaires: