samedi 16 avril 2016

On peut gagner contre la Sécu

Il paraîtrait qu'un de mes confrères, tout à fait digne et conventionnel  serait poursuivi par la Sécu pour le motif qu'il ferait  trop de bons de transports. Je n'ai pas de peine à le croire: sa patientèle fourmille de personnes âgées. 
Il il ne peut désormais plus exercer sa médecine sereinement et les rapports avec les patients doivent devenir un peu tendus. 

Et c'est un coup à s'arrêter plus tôt ça, la Sécu fait tout pour dégoûter les généralistes et les faire s'arrêter. 

Mais ce confrère peut porter plainte, en effet la Sécu ne prend pas en compte les spécificités de chaque médecin, celui qui a une patientèle jeune, au RSA n'aura aucun problème, ni d'arrêt, ni de bon de transport. 
Par contre il pourra être poursuivi pour un tas d'autres motifs, la Sécu ne manquant pas d'idées pour diminuer le trou abyssal qui a commencé  à se creuser  depuis sa naissance pratiquement. 

Mais la bonne nouvelle c'est que le médecin poursuivi pourra poursuivre à son tour la Sécu et avoir gain de cause, il y a un précédent; 

"Le tribunal administratif de Nîmes vient d'annuler la décision de la CPAM du Vaucluse de mise sous accord préalable d'un généraliste en raison de ses prescriptions d'indemnités journalières... L'annulation de la mise sous accord préalable tient au non-respect du critère d'"activité comparable", fixé par la loi. (pris dans Le Généraliste du 16/3/2016)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire