dimanche 27 novembre 2016

Rédaction du certificat médical initial

Lors d'une expertise la victime doit savoir un truc on ne peut plus important: l'expert se fiera au certificat médical initial fourni et pas plus ( sauf s'il est sympa et compréhensif ce qui n'arrive pas forcément).

Par exemple un type a eu un accident de voiture avec traumatisme crânien important. L'équipe soignante s'est battue durant des jours afin que le type reste en vie et sorte de son coma. Elle fait un certificat médical initial en ce sens.
Puis le type sort de l'hôpital et se rend compte que son genou lâche. Il y a une vilaine cicatrice en regard, mais le médecin s'est contenter de suturer sans le noter. 

Les mois passent, on se rend compte que le ménisque est fissuré. Le type part en expertise et l'expert dit "le genou n'est pas marqué, ce n'est pas imputable". Et voilà! 

Je ne saurais trop insister sur la rédaction du certificat médical initial, les victimes ou la famille doivent insister pour que tout soit marqué, de la moindre dent cassée  (par l'intubation),  à la plaie du petit doigt de pied. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire